Portail Ethnomusicologie

Forum créé le 25/3/2002 12:18 et administré par E. R.

Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Outils webmasters Compteur Chat Forum Sondage Découverte Référeur


M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum



  Pages: 1
Poster un nouveau message Répondre au message
Auteur Message
   Trier par date décroissante
Lenoir
France
Posté le:
19/5/2006 16:16
Sujet du message:
préparation du terrain
Répondre            
Email:
kpito@netcourrier.com
 
Bonjour,
Je cherche à savoir à quoi ressemble le travail que l'ethnomusicologue se constitue avant de partir, j'ai repertorié plus ou moins les endroits qui lui permettaient de faire des recherches autours de son sujet, à présent je voudrais savoir comment s'organise ce que j'appelerai innocemment le "guide pratique" sur lequel il va s'appuyer tout au long de son voyage. J'imagine qu'il part avec des questionnaires , du matériel d'enregistrements, et un tri organisé des informations qu'il a rassemblées. Je vous serais très reconnaissante si vous pouviez m'éclairer sur ce sujet.
 

Mondo
Congo, République Démocratique
Posté le:
3/3/2007 20:01
Sujet du message:
RE: préparation du terrain
Répondre            
Email:
mondopapy12@yahoo.fr
 

En complément à la réponse de Monsieur ROUBANOVITCH que j'ai beaucoup appréciée du reste, je pense qu'avant de faire le terrain, on doit s'informer suffisamment sur les habitudes du milieu pour éviter de faire des faux pas. Par exemple, savoir qu'il y a des endroits, des contrées qu'on ne peut visiter et des enregistrements qu'on ne peut réaliser sans l'autorisation du chef politique et/ou administratif. On doit aussi être suffusamment informé sur le type de musique qu'on envisage de collecter pour savoir quel matériel il faut. Car, si une musique nécessite l'usage de plusieurs micros afin de tout capter simultanément, il y a risque de rater beaucoup d'éléments et d'aboutir à une transcription partielle du conglomérat sonore si l'on se contente d'un seul ou de deux micros ou si l'on se déplace avec un enregistreur à une ou deux pistes seulement. Il en est de même de certaines musiques cérémoniales telles celle des chefs coutumiers Kongo où l'on est obligé d'enregistrer un groupe qui se déplace pour rythmer la marche du chef.Bref, l'ethnomusicologue est appelé à bien s'informer auprès des originaires du milieu sur ce qui l'attend et se préparer en conséquence. Salutations cordiale.

----- Message d'origine -----
Bonjour,
Oui vous avez raison, avant de partir sur le terrain, on organise ses informations, on se munit de divers questionnaires qui servent davantage d'aide mémoire que de questions toutes prêtes à poser, on prépare du matériel (audio, vidéo, etc.) et on lit beaucoup pour avoir préalablement le maximum de connaissances du terrain sur lequel on se rend. Chacun peut avoir sa propre méthode, mais on limite au maximum l'improvisation pour éviter les mauvaises surprises.
Consultez le chapitre "le terrain" de la partie "les repères théoriques" sur le site. Il vous en apprendra davantage sur les questionnaires et la méthodologie.
Cordialement


----- Message d'origine -----
Bonjour,
Je cherche à savoir à quoi ressemble le travail que l'ethnomusicologue se constitue avant de partir, j'ai repertorié plus ou moins les endroits qui lui permettaient de faire des recherches autours de son sujet, à présent je voudrais savoir comment s'organise ce que j'appelerai innocemment le "guide pratique" sur lequel il va s'appuyer tout au long de son voyage. J'imagine qu'il part avec des questionnaires , du matériel d'enregistrements, et un tri organisé des informations qu'il a rassemblées. Je vous serais très reconnaissante si vous pouviez m'éclairer sur ce sujet.

 

Poster un nouveau message Répondre au message
  Pages: 1

M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum